“JOYAU”

C’est le surnom que lui avait donné un jeune coureur Arcadien en 1998, et oui, il en était un, un joyau de gentillesse, d’humilité, de force, de talent et d’humanité.

Il a montré à toute une génération de jeunes skieurs qu’il fallait s’accrocher à ses rêves et que les critères, les barrières, les statistiques étaient faits pour être pulvérisés par générosité et avec conviction.
Il a bonifié tous ceux qu’il a touchés : coachs, coureurs…
Il a fait de notre métier une passion.
Par ce qu’il transmettait au quotidien il restera dans nos cœurs le plus grand descendeur français, mais David nous a quitté….

Pour bien des Arcadiens il était « le grand frère », c’était un amour, un ami, notre famille.

L’équipe d’entraîneurs et le ski club des Arcs s’associent à la douleur de Jeannette, Sébastien, Anna, Léo et de toute la famille Poisson.
Nous l’aimons.